stratégies des compagnies aériennes

compagnies aériennes

Les compagnies aériennes font face à de nombreux défis : concurrence accrue, taux d’occupation, imprévus… Pour rester à flot et générer suffisamment de revenus, elles utilisent diverses stratégies. Parmi ces stratégies figurent le yield management et le surbooking qui leur permettent d’optimiser leur facturation. Découvrez les différents aspects de la stratégie de cette compagnie aérienne.

Gestion des performances, exploitation

Né dans les années 1980 aux États-Unis, le Yield Management est une stratégie utilisée par les compagnies aériennes pour optimiser leurs résultats grâce à un système de tarification évolutif. Grâce à son efficacité, cette stratégie est utilisée dans d’autres secteurs comme l’hôtellerie.

Concrètement, pour optimiser la facturation, les entreprises utilisent un taux variable ou un taux flexible. Par exemple, le prix de vente d’un billet varie en fonction du client et du moment de l’achat.

Pour une même place d’avion, le prix peut varier d’un jour à l’autre ou d’une heure à l’autre. Une personne ayant acheté son billet la veille peut payer moins ou plus qu’une autre selon les critères définis par les Yield managers.

Donc globalement, si vous réservez votre billet à l’avance, vous payez souvent moins cher que les autres. Si les gestionnaires ont identifié un autre critère (avion mal rempli), ils proposeront des tarifs moins chers aux passagers de dernière minute.

La surréservation, un levier d’optimisation pour les compagnies aériennes

La surréservation ou surréservation est une stratégie des compagnies aériennes dérivée du Yield management. Les compagnies aériennes utilisent la surréservation optimiser votre taux d’occupation, c’est-à-dire permettre aux vols d’être complets. Pour ce faire, ils vendent plus de billets que de places réellement disponibles. Cela évite les places vides au décollage en raison d’éventuels décrochages.

Stratégie gagnante pour les compagnies aériennes, c’est une source de beaucoup de désagréments pour les voyageurs. En effet, lorsque l’avion est plein, les voyageurs se voient refuser l’accès à l’embarquement, alors qu’ils ont payé un billet en bonne et due forme. Cette pratique n’est pas illégale, mais elle est réglementée.

Par conséquent, la compagnie est légalement tenue de vous embarquer sur un autre vol avec la même destination. Le prix du billet reste inchangé et les dépenses essentielles seront couvertes pendant l’attente. Si vous décidez de ne pas voler, cela vous donne droit à un remboursement du prix du billet. De plus, si vous répondez aux critères de l’Union européenne, vous pouvez obtenir une indemnisation pour préjudice moral.

Le volet marketing de la stratégie des compagnies aériennes

Les stratégies des compagnies aériennes sont souvent interdépendantes. Parmi les techniques développées par ces entreprises, la stratégie du « prix imbattable » est efficace. Pour proposer des tarifs low cost, ils combinent plusieurs techniques pour réduire les dépenses :

  • Choix des destinations dans un circuit plus court (portée régionale entre quelques villes seulement) ?;
  • Optimisation de la gestion des ressources humaines (moins de personnel, ne prenant en compte que le temps de vol) ? ;
  • Choix d’aéroports en périphérie (débarquement dans des aéroports avec des tarifs plus bas).

En général, les compagnies aériennes utilisent une ou plusieurs stratégies pour maximiser leur marge et faire face aux temps d’arrêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *